Go to Top

Un séjour au Vietnam pour découvrir ses spécialités gastronomiques

Si vous projetez de voyager au Vietnam, découvrir sa gastronomie fait partie des incontournables à effectuer lors de votre séjour. La cuisine vietnamienne est réputée à travers le monde par ses arômes, sa finesse et sa fraîcheur. La spécificité de la gastronomie vietnamienne repose sur des mélanges d’épices et d’herbes typiques du pays ainsi que sur un ensemble d’habitudes alimentaires et des méthodes de cuissons propres au peuple vietnamien. Pour en savoir un peu plus sur le sujet, découvrons ensemble à travers cet article quelques spécialités gastronomiques emblématiques du dragon asiatique.

Le phò

Le phò est l’une des spécialités culinaires vietnamiennes à découvrir lors de votre séjour au Vietnam. Il s’agit d’une soupe très populaire et qui est sans doute la plus répandue dans tout le pays. Elle est composée principalement d’un bouillon de bœuf comprenant du jarret, d’os à moelle, de pousses de soja, d’oignons émincés et d’herbes aromatiques.

La préparation est mijotée pendant plusieurs jours et est assaisonnée avec de l’anis étoilé, du gingembre, de bâtonnets de cannelle et de la cardamome brune. On y ajoute ensuite des nouilles de riz, de la viande de bœuf tranchée finement, de macreuse, de plat de côtes, de flanchet et de poitrine qui cuiront dans le bouillon. Certaines préparations comportent également des tripes. Pouvant être consommé au petit-déjeuner, au déjeuner ou au dîner, le phò est un plat goûteux qui est un véritable plaisir pour les papilles.

Le bánh cuốn

Le bánh cuốn est une sorte de raviolis vietnamiens au porc et aux champignons noirs. Ils sont entourés d’une pâte à la farine de riz et sont garnis principalement d’une farce aux viandes de porc haché et de champignons noirs. Le bánh cuốn est souvent dégusté avec du nước mắm. Ce plat est très populaire dans le nord du Vietnam et chaque village possède sa propre recette. Selon la culture vietnamienne, cette spécialité est mangée en petit-déjeuner et en déjeuner durant les jours de changement de lune.

La préparation de la pâte est assez particulière, car il faut la garder humide. Son processus de production est similaire à celui de la galette de riz, à savoir une pâte de riz bien fluide que l’on cuit à la vapeur. Après la cuisson, on dispose la galette de riz épaisse sur un plateau induit d’huile pour l’enrouler et ainsi la manipuler plus facilement.

Le nem rán

Le nem rán est un mets festif traditionnel du Vietnam. Ce met était très apprécié par l’ancienne cour impériale. Il est communément appelé pâté impérial ou rouleau de printemps au Québec et rouleau impérial en France. Au sud du Vietnam, la recette s’appelle cha gio et une autre de ses déclinaisons se nomme nem chua. La farce du nem est composée d’une viande maigre de porc provenant de l’échine ou de la côtelette, de carotte, d’oignon émincé, de vermicelles, de champignons noirs ainsi que de soja cheveux d’ange hachés.

Pour le réaliser, les ingrédients sont mélangés et assaisonnés de sel et de poivre. On prend ensuite des galettes de riz que l’on humidifie en les trompant rapidement dans de l’eau chaude. Déposer ensuite une cuillerée de farce près du bord de la galette, induire de l’œuf sur sur les coins latéraux et les replier avant d’enrouler le nem. Enfin, frire la préparation dans de l’huile chaude. D’une manière générale, les nems sont servis dans de larges feuilles de salade verte dans lesquelles on les enroule avant de les consommer chauds. Pour relever leur goût, on les déguste avec de la sauce nước mắm avec des herbes aromatiques comme la menthe, du basilic, de coriandre, etc.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *