Go to Top

La progression du marché des wattmètres analogiques

Wattmètre pour analyse de puissance électrique

Avant l’arrivée du wattmètre numérique, le wattmètre analogique s’est imposé comme le meilleur appareil de mesure de la puissance électrique d’un appareil ou d’un courant. Mais dès le lancement de ces premiers sur le marché, les modèles analogiques ont commencé à perdre en cote. Ces appareils révolutionnaires se sont montrés beaucoup plus pratiques et polyvalents. Aujourd’hui, les modèles analogiques reviennent sur le devant de la scène et peuvent bien se rivaliser avec les appareils de mesure numériques grâce à leurs nombreux avantages.

Wattmètre analogique : comment ça marche ?

Le wattmètre analogique est un appareil de mesure qui permet d’obtenir une valeur précise de la quantité d’énergie électrique fournie à un circuit ou à un appareil. Elle est exprimée par une indication visuelle en watts. Cet appareil est capable de mesurer l’énergie électrique consommée chaque seconde ou durant un certain temps. Il est, en effet, composé de 4 bornes, dont 2 seront branchées en dérivation telles qu’un voltmètre et 2 branchées en série comme un ampèremètre. Pour utiliser un wattmètre, on a 2 possibilités de montage : le montage AMONT ou longue dérivation et le montage AVAL ou courte dérivation. Le premier est souvent utilisé pour le courant aux fortes puissances et le deuxième pour les faibles puissances. Parmi les wattmètres-analogiques les plus vus sur le marché, on peut citer le wattmètre électrodynamique qui peut être utilisé sur un courant continu ou alternatif. Il est constitué de 2 bobines : la bobine fixe et la bobine mobile.

Un appareil de mesure fiable, précis et simple d’utilisation

Comme l’on a déjà dit, ce type de wattmètre est destiné à mesurer la consommation énergétique d’un appareil électrique ou électronique. Le résultat affiché par cet appareil est fiable et précis grâce à une bobine de courant dite fixe qui produit un champ magnétique adéquat à la quantité d’électricité I qui la traverse et la bobine de tension dite mobile que l’on installe aux bornes du récepteur en dérivation. Son efficacité a déjà fait ses preuves au fil des années. La précision de l’intensité électrique indiquée est donc sûre. C’est la raison pour laquelle ce modèle analogique séduit à nouveau aussi bien les particuliers que les professionnels. Sa facilité d’utilisation en fait également un appareil de premier choix pour mesurer le courant consommé par les appareils. Contrairement au wattmètre numérique, le modèle analogique ne nécessite pas l’utilisation d’un shunt ou d’un capteur à effet Hall qui convertit le courant en tension.

Utile pour réaliser des économies énergétiques considérables

La consommation énergétique fait partie d’un important poste de dépenses pour les ménages français. Chaque foyer cherche actuellement les meilleurs moyens pour réduire au maximum ses consommations énergétiques. ce wattmètre est un outil efficace pour détecter la consommation cachée d’un appareil électrique ou électronique à la maison. Il faut signaler que certains équipements ou accessoires électriques consomment de l’énergie même en mode éteint. C’est le cas de certains radios, télévisions, consoles de jeu ou encore ordinateurs. Les propriétaires ont donc intérêt à utiliser un wattmètre de type analogique pour tester ces appareils à consommation cachée. Ainsi, on peut prendre les précautions nécessaires pour éviter cette consommation inutile d’énergie. Il est possible, par exemple, de brancher ces appareils sur une barrette multiprise équipée d’un interrupteur afin de les débrancher sans être obligé de retirer la fiche. Cet outil de mesure de l’intensité électrique permet également de détecter les lampes ou les ampoules qui volent de l’électricité ou qui consomment trop d’énergie. On pourra ainsi les remplacer avec d’autres modèles moins énergivores pour réduire les factures énergétiques.

Le wattmètre analogique, un appareil polyvalent

Le wattmètre est un appareil multifonction qui permet de mesurer directement l’intensité de la tension et du courant en monophasé. Cet appareil s’avère également utile pour connaître le facteur de puissance sous charge capacitive et inductive. Il trouvera certainement sa place dans chaque ménage. Mais, il faut signaler que tous les wattmètres-analogiques disponibles sur le marché ne sont pas en mesure de mesurer les faibles puissances allant de 1 à 7 watts. Alors que c’est justement cette intensité-là que volent fréquemment certains équipements électroniques et électriques même s’ils sont en mode OFF. Il faut donc bien choisir le wattmètre le plus adapté à ses besoins.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *