Go to Top

Nos conseils pour réussir en tant qu’artiste indépendant

Si le choix de l’indépendance a longtemps été considéré comme trop périlleux dans la sphère de la musique, les choses ont bel et bien changé. Au temps d’Internet et des réseaux sociaux, les artistes « indé » n’ont jamais eu autant d’opportunités de percer à portée de mains. Vous souhaitez aborder cette voie pour votre carrière ? Avec un peu de patience et surtout de la méthode, vous pouvez espérer acquérir une belle notoriété, ceci sans passer par un parcours « classique ».

Faire preuve de patience

Quand on commence par de simples cours de musique à domicile pour apprendre la guitare ou le chant, par exemple, il est encore trop tôt pour envisager de se lancer en tant qu’artiste indépendant. Attendez d’être suffisamment à l’aise dans votre pratique pour varier votre répertoire, oser chanter ou jouer devant des inconnus, et même idéalement avoir la capacité de composer en autonomie.

Le succès ne vous frappera pas du jour au lendemain : il faudra passer par des années de travail pour y parvenir, avec sans aucun doute des caps compliqués à vivre. Relativisez les périodes difficiles et les moments où vous avez tendance à perdre confiance : il est normal de vous poser des questions et d’avoir des craintes, il faut du temps, soyez patient et indulgent envers vous-même.

Être assidu

On ne perce pas dans la musique « indé » simplement avec un peu de talent et de chance. Bien évidemment, le destin idyllique de certaines pointures de la musique fait rêver… Mais il ne faut pas oublier que ces histoires d’un succès survenu presque « par hasard » sont extrêmement rares, et que le « hasard » dont on parle n’en est pas toujours un (certains artistes qui semblent avoir réussi par miracle ont en réalité eu l’appui d’autres déjà dans le milieu, par exemple).

Afin de vous donner toutes les chances de réussir, vous devez travailler votre créativité et votre dextérité le plus souvent possible. Pratiquez, entraînez-vous, faites des exercices difficiles dans le but de sortir de votre zone de confort assez régulièrement. Apprenez également à prendre un peu de recul en regardant ce qui se fait dans le domaine de la musique indépendante : sortez de vos compositions et entraînements de temps en temps, dans l’optique d’ouvrir les yeux sur d’autres sons, cela contribuera à stimuler votre créativité.

Soigner ses relations avec le public

Les artistes indépendants sont souvent affectionnés du public parce qu’ils semblent plus libres, qu’il n’y a pas de majors derrière eux pour donner des ordres. Il est primordial de cultiver cette image d’un cavalier seul, capable d’être autonome dans toutes les étapes du processus musical.

Mais cela ne doit naturellement pas vous encourager à la jouer trop solitaire : vous devez aussi garder une relation soignée avec votre communauté, notamment par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Les artistes qui parviennent à percer sont également ceux qui savent se montrer accessibles, qui n’ont pas peur de montrer les coulisses et les choses moins « esthétiques ». Cultivez le « vrai », vous n’en serez que plus apprécié.

Travailler son réseau

Ce n’est pas parce que vous vous lancez en tant qu’artiste indépendant qu’il n’est pas important d’avoir un bon carnet d’adresses. Même si vous ne passez pas par un chemin classique, vous allez avoir besoin de contacts dans le domaine de la musique pour être programmé sur des festivals ou événements, par exemple.

N’hésitez pas aussi à vous rapprocher d’autres artistes indépendants avec lesquels vous pouvez entrer en contact. Ils pourront vous aider à prendre les bonnes décisions afin de progresser et vous faire entrer dans un milieu pas si ouvert qu’il n’en a l’air… Car pour réussir en tant qu’« indé », il faut également être capable de se faire une place !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.